Nos hennissements :

Vos marques au galop


Le cross-over dans l’industrie du divertissement : du co-branding ludique


Posté le 16 mai, par Frédéric Bernier dans Partenariat entre marques. Pas de commentaires

Le principe du cross-over dans les séries américaines mais aussi la BD, les mangas ou encore les jeux vidéo, consiste à organiser le croisement de héros dans des épisodes de façon exceptionnelle. L »association des héros (pouvant être considérés comme des marques personnelles), crée l »engouement des fidèles fans qui se délectent de ces rapprochements exclusifs. On parle également d » »incursion ». Toute histoire mêlant des personnages issus de plusieurs séries différentes, ou impliquant les héros de plusieurs séries dans une même histoire globale est assimilable à du cross-over. Pour les éditeurs de comics, le cross-over est devenu un genre en soi. Les fidèles lecteurs s »amusent à lire les aventures de héros au duo improbable ou bien aux conflits originaux. On trouve même des histoires publiées chez un éditeur avec les héros d »éditeurs concurrents. Un bel exemple de co-branding intelligent. Voici quelques exemples : Witchblade / Wolverine (personnages Top Cow et Marvel Comics) Spawn / Batman (personnages Image Comics et DC Comics) Des associations qui créent l »excitation Les simpsons ont été associés à bon nombre d »autres personnages ou séries américaines. Entre les cross-over officiels et les fan art, les exemples sont nombreux, plus drôles et créatifs les uns que les autres. Faites une recherche « simpson crossover » dans Google images, vous ne serez pas déçus.
Il y a quelques années déjà, sortait le jeu vidéo « Mortal Kombat vs DC Universe ». Du sang de toutes les couleurs et des combats aux combinaisons multiples. Un pari remporté car le jeu a vraiment trouvé son public. Pour rester dans l »univers de Mortal Kombat, Freddy Krueger a fait son apparition dans un des jeux vidéo. Toujours côté baston, Street Fighter X Tekken et Tekken X Street Fighter intégraient Pacman et Bad Box Art Mega Man (personnages de Capcom et Namco). Du co-branding pour le plus grand plaisir des fans Nintendo et Sega ont décidé de s »associer pour créer des jeux vidéo avec leurs mascottes mondialement connues, Mario et Sonic, par exemple avec cet opus sur le thème des JO de Londres 2012 : http://www.dailymotion.com/video/xmcbug_mario-sonic-aux-jeux-olympiques-de-londres-2012-trailer-de-lancement_videogames#.UaZnBuvyfmE Le prochain opus pour les JO d »hiver de Sotchi en 2014 est déjà en développement ! Dans l »univers des mangas, « Cross Epoch » mélange les univers des célèbres One Piece et Dragon Ball. Pour les trentenaires, rappelez-vous d »AB Production et de Dorothée. Nicky Larson (City Hunter) et Cat »s eyes, souvenez-vous ! 3 soeurs, Sylia, Tam et Alex Chamade, tiennent un café le jour et deviennent des voleuses la nuit. Le bar où va souvent Mamouth, personnage secondaire de City Hunter, n »est autre que le refuge des Cat »s eyes. Du côté des séries télé… Ally McBeal et The Practice se sont croisés dans un épisode de chaque série respective. Le Caméléon et Profiler se sont également croisés à deux reprises. Les héros de Buffy contre les vampires et Angel se sont souvent croisés ce qui a donné lieu à des scènes influençant le déroulement majeur des scénarios de chaque série respective. Et jusqu »au cinéma ! King Kong affronta Godzilla en 1962 sur grand écran. Les horribles Freddy et Jason luttent l »un contre l »autre en 2003.

Un célèbre affrontement également a vu le jour entre Alien et Predator en 2004 puis 2008. En conclusion Le cross-over est un excellent exercice de co-branding avec la particularité d »avoir un niveau de notoriété homogène entre les « marques séries » ou « marques héros ». Une solution pour diversifier son audience et nourrir la complicité avec ses fans. Qu »en pensez-vous ? Quelle est votre avis sur ce sujet ? Un témoignage ? A vous la parole !





Laisser un commentaire